Le Berceau de l’Islam – Vol. 1. Le Climat. Les Bédouins – Henri Lammens

Le Berceau de l’Islam, l’Arabie occidentale à la veille de l’hégire – Vol. 1. Le Climat. Les Bédouins – Henri Lammens
Rome – Pontificii Instituti Biblici – 1914 – PDF/OCR – 102 MB

Preface (extraits, p. V-VI)
Les pages suivantes reproduisent le texte des leçons publiques, professées à l’Institut biblique de Rome, pendant le printemps de cette année. Dans la troisième partie, « les Bédouins » (pp. 185-334). nous avons remanie la matière d’un ancien cours, donné à la Faculté orientale de l’Université de Beyrouth (1905). En livrant ce travail à l’impression, nous en avons conservé le jet primitif, la libre allure de la causerie, de la conférence, laissant subsister certaines allusions locales, les citations d’intérêt purement littéraire, les digressions et aussi les retours sur des sujets touchés précédemment.
Le Berceau de l’islam ouvre la série d’études, promises dans l’Avant- Propos de Fàtima et les filles de Mahomet. Le volume suivant traitera des populations sédentaires du Higâz. Ensuite nous nous proposons de reprendre, inshâ’a allâh, période par période et en suivant l’ordre chronologique, la vie du Prophète. Nous réunirons, sous un titre spécial et avec une numérotation indépendante, les fascicules consacrés à chacune de ces époques, jusque, et y compris, le coup d’état du Triumvirat, c’est à dire, jusqu’au lendemain de la mort de Mahomet. « Immense labeur », tâche de longue haleine ; pouvons-nous le dissimuler ? Mais, comme l’a deviné un bienveillant critique, « les fiches sont déjà prêtes, il ne reste qu’à les mettre en œuvre ».
Quoique sur plus d’un point cette préparation se trouve fort avancée, nous renonçons à supputer d’avance le nombre d’années et de volumes que réclamera l’exécution de ce plan. Nous traiterons chaque période comme un tout distinct, sans craindre les développements. Notre procédé sera donc plus monographique que biographique. L’ensemble — si nous devons en voir la fin —formera une nouvelle Vie de Mahomet.
Rome, fin Septembre 1913

L’auteur
Henri Lammens, jésuite belge, fut un éminent orientaliste. Né à Gand, en Belgique flamande, il rejoint la Société de Jésus à Beyrouth à l’âge de quinze ans, et s’installe de façon permanente au Liban. Au cours de ses huit premières années, il s’attache à maîtriser la langue arabe, ainsi que le latin et le grec. Son premier travail de bourse d’études a été un dictionnaire d’usage de la langue arabe (1889). Il commença sa carrière d’orientaliste à l’Ecole d’études orientales au Collège des Jésuites en 1907. Il publia une série d’études sur les Omeyyades, la période pré-islamique en Arabie. Il contribua par de nombreux articles à la première édition de l’Encyclopédie de l’Islam, ainsi qu’à diverses revues savantes.

 

http://ul.to/elztkcb4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s