Comment on forme une cuisinière : petit guide de la maîtresse de maison

Comment on forme une cuisinière : petit guide de la maîtresse de maison
Madame de Seignobos – Hachette – PDF/OCR – 103 MB

1ere partie: Les viandes de boucherie
2eme partie: Les volailles, le gibier, salaisons de porc, les sauces et les jus
3eme partie. Les potages, les pâtes, les oeufs, les légumes, les poissons
4eme partie. Les conserves, les sirops, les entremets sucrés, les pâtisseries, les confitures

Lire la suite

Guide pratique de puériculture par le Dr Deléarde

Guide pratique de puériculture à l’usage des docteurs en médecine et des sages-femmes, par le Dr Deléarde
Felix Alcan – 1910 – PDF/OCR – 102 MB

Ce petit livre que nous présentons au corps médical renferme deux parties, dont la première expose lesnotions de puériculture et la seconde un plan de campagne contre la mortalité infantile.
Les lecteurs y trouveront les renseignements actuellement épars dans un grand nombre d’ouvrages et qui, condensés en un seul volume, leur seront d’une réelle utilité dans la pratique courante.

Lire la suite

La cuisine facile, économique et salubre – Mlle Sillette

La cuisine facile, économique et salubre – Mlle Sillette
Librairie de Maison – 1842 – PDF/OCR – 102 MB

Cuisine Française, Cuisine Lyonnaise,— Provençale, — Allemande et Cuisine Italienne; Avec un Traité de la Dissection des viandes et des poissons; l’Entretien des vins; la Conservation des substances alimentaires, Viandes, Fruits, Légumes; Et des Planches explicatives..; Dédiée aux Bonnes Ménagères, par Mlle Silletteancien Corban bleu.

Lire la suite

Le secret de longue vie – L.-M. Moreau-Christophe

Le secret de longue vie – L.-M. Moreau-Christophe
Paris – Guillaumin – 1873 – PDF/OCR – 103 MB

« On peut voir soixante générations de roses ; quel homme peut assister au développement total d’un chêne ?» a écrit le pittoresque auteur des Soirées de Saint-Pétersbourg.
Assister au développement total d’un chêne, dont la vie est l’une des plus longues du règne végétal, est, en effet, impossible à l’homme, dont la vie ne peut jamais s’étendre aussi loin. Mais il est d’autres arbres, à vie très longue, — le tilleul, le marronnier, par exemple, — dont la vie normale, de 150 à 200 ans, offre une durée d’existence qui n’est pas inaccessible à l’homme. Des faits nombreux le prouvent (127). Pourquoi, d’ailleurs — sans aller jusque-là — si l’homme peut voir « soixante générations de roses », serait-il condamné à n’en voir jamais que « soixante » ?
Et pourquoi les roses ne fleuriraient-elles pas pour lui quelques vingts saisons de plus?… Ce qui est certain, c’est que, de tous les êtres vivants, l’homme est le mieux organisé pour fournir la carrière la plus longue, ce que suffit à prouver la comparaison de la durée de sa vie avec celle des autres animaux mammifères..

Lire la suite

Apiculture moderne – A. L Clément

Apiculture moderne – A. L Clément
Paris – Larousse – 1907 (9e édition) – PDF/OCR – 105 MB

L’apiculture (de apis, nom latin de l’abeille) est l’art de cultiver les abeilles, vulgairement appelées mouches à miel. On sait que l’apiculture remonte aux temps les plus reculés. Les anciens savaient apprécier les qualités du miel et faisaient grand cas des liqueurs qu’il servait à préparer. Qui, en effet, ne connaît de réputation le fameux hydromel, et les abeilles du mont Hymette ?
Les transformations du miel en boissons ou autres préparations d’un emploi direct peuvent rendre de grands services aux producteurs et leur assurer une honnête rémunération de leurs peines.

Lire la suite

Dictionnaire raisonné des difficultés grammaticales et littéraires de la langue française – Laveaux

Dictionnaire raisonné des difficultés grammaticales et littéraires de la langue française
Jean-Charles Laveaux, Charles Joseph Marty-Laveaux – 1873 – PDF/OCR – 103 MB

Afin de mettre nos lecteurs à même de jouir des découvertes des nouveaux grammairiens, sans être obligés d’apprendre leurs diverses nomenclatures, nous avons réduit en un seul système tout ce que nous avons jugé utile dans les nouvelles grammaires, et nous l’avons soumis à une nomenclature uniforme. Les discussions polémiques ont été écartées, les explications diffuses resserrées, et plusieurs parties qui ne s’assortissaient qu’à un système particulier ont été refondues et appropriées au système commun.
Ce système, que l’ordre alphabétique semble morceler, se trouve lié par le moyen des renvois qui établissent la correspondance des articles entre eux; et le lecteur peut, à son gré, ou ne consulter que des articles isolés, si son besoin se borne là, ou suivre avec ordre toutes les parties, s’il veut approfondir la science.

Lire la suite

Dictionnaire usuel de tous les verbes français – Bescherelle (2 vol)

Dictionnaire usuel de tous les verbes français – Bescherelle (2 vol)
Paris – Garnier frères – 1842 – ODF/0CR – 210 MB

Depuis longtemps les auteurs de ce livre se sont fait connaître dans renseignement par la publication d’ouvrages estimés, et an premier rang desquels il est juste de mettre la Grammaire nationale, aujourd’hui parvenue à sa troisième édition. Le Dictionnaire des Verbes qu’ils publient ne peut manquer d’être favorablement accueilli. Fidèles au principe qui les a guidés jusqu’ici dans leurs
travaux, cest dans les chefs-d’œuvre de nos meilleurs écrivains qu’ils ont puisé les autorités sur lesquelles s’appuient leurs décisions, ce qui donne à leur livre une valeur incontestable.

Lire la suite

Le nouveau livre de cuisine : recettes pratiques, recueillies et classées – Emmeline Raymond

Le nouveau livre de cuisine : recettes pratiques, recueillies et classées
Emmeline Raymond – Paris : Librairie de Firmin-Didot et cie – 1886- PDF/OCR – 102 MB

On pourrait croire que les livres de cuisine sont assez nombreux, et que le besoin du
Nouveau Livre de cuisine ne se faisait pas sentir; on se tromperait : cette matière ne
s’épuise jamais, parce qu’elle se renouvelle sans cesse, et parce que l’expérience y introduit sans cesse de nouveaux perfectionnements et des raffinements nouveaux. En outre, un livre, quel qu’il soit, doit être composé en vue d’un public spécial; pour nous, ce public est celui des maîtresses de maison, appelées à exercer leurs fonctions sans avoir fait un stage suffisant, et qui confondent, dans leurs projets de menus, les entrées avec les relevés de potage, les rôtis avec les plats froids, les entremets avec le dessert, et l’ordonnance d’un déjeuner avec celle d’un dîner.

Lire la suite

Cuisine artistique: études de l’école moderne. Ouvrage en deux parties – Dubois Urbain

Cuisine artistique: études de l’école moderne. Ouvrage en deux parties – Dubois Urbain
E. Dentu Editeur – 1872 – PDF – 101 MB

Un grand classique de la cuisine française du 19e siècle

Lire la suite

L’Art de faire maigre – Katherine Golden Bitting

L’Art de faire maigre – Katherine Golden Bitting
P. Ollendorff Editeur – 1887 – PDF/OCR – 102 MB

D’habitude les repas maigres, déjeuners, dîners ou soupers, possèdent un nombre de plats moindres que les repas gras : il est même de meilleur goût de le faire ainsi; cela n’empêche point de les rendre aussi luxueux que possible en servant de belles pièces de poissons, ou des vins très rares. On ne met dont guère plus de six plats pour un déjeuner, ou de dix pour un dîner, en comprenant l’entremets.

Lire la suite