Carra de Vaux. Les penseurs de l’islam. T. I. Les souverains, l’histoire et la philosophie politique

Carra de Vaux. Les penseurs de l’islam. T. I. Les souverains, l’histoire et la philosophie politique
PARIS – Librairie PAUL GEUTHNER – 1921 – PDF/OCR – 115 MB

L’attention du grand public se tourne en ce moment de plus en plus vers l’Orient. Les liens entre les nations Européennes et les peuples de l’Islam, resserrés encore sur les champs de bataille pendant la dernière guerre, se font de plus en plus étroits. La France est maintenant en possession d’un immense empire musulman ; elle doit connaître à fond les peuples sur lesquels s’exerce son autorité ou son influence. Il faut qu’elle comprenne leurs âmes, leur passé, leurs fois, leurs instincts profonds, leurs anciennes gloires.
Nous avons voulu faire ici, non un Catalogue, mais un choix. Notre intention n’a pas été de tout dire, mais de mettre en relief les figures principales, de faire connaître les œuvres maîtresses, de donner le sentiment de quelques idées essentielles, la vue de certains sommets. Ce ne sont pas seulement des noms ou des titres de livres que nous présentons cm lecteur : c’est quelque chose de vivant, des personnes, des types, des pensées, des caractères.

Lire la suite

Carra de Vaux – Avicenne

Carra de Vaux – Avicenne
Paris – F. Alcan – 1900 – PDF/OCR – 103 MB

Ce volume n’est pas consacré au seul système d’Avicenne, mais à la description de toute une partie du mouvement philosophique qui s’est produit en Orient entre l’hégire et la mort d’Avicenne, mouvement ou le système de ce philosophe apparait comme un point culminant. A cote des sectes et des écoles dont il est question dans ce livre, s’en trouvent d’autres qui en sont restées exclues : les écoles théologiques; les sectes politiques et mystiques. La théologie n’y est présente qu’au début comme point de départ, et, dans le courant de l’exposition, sous forme de métaphysique. De la politique, il est traité sommairement dans les passages ou est dessiné le cadre historique dans lequel se sont mus nos héros; il est aussi parlé un peu, en divers endroits, de la politique comme d’une science distincte faisant partie do la philosophie, selon la tradition grecque. Quant à la mystique, souvent nos auteurs nous conduiront jusqu’à son seuil; mais nous refuserons de nous y engager, et quoique forcés d’en dire quelques mots pour achever la métaphysique, nous ne l’étudierons pas comme système indépendant.

Lire la suite

Carra De VAUX – Gazali.

Carra De VAUX – Gazali.
Félix ALCAN, Éditeur – 1902 – PDF/OCR – 103 MB

AVANT-PROPOS : Le volume que nous présentons aujourd’hui au lecteur sous le titre de Gazali, se relie étroitement à celui que nous avons publié il y a deux ans sur Avicenne. Il en forme le complément, le pendant et la contrepartie. Dans Avicenne, nous avons étudié le passage de la tradition philosophique grecque dans l’islam, la secte rationaliste des Motazéliles et la branche orientale de l’école des Philosophes proprement dits. Dans Gazali, nous traitons des théologiens orthodoxes et des théologiens spéculatifs dits Motékallim, des moralistes, des mystiques ou Soufis. 11 ne reste en dehors du cadre de ces ouvrages que l’histoire de la branche occidentale de l’école philosophique, comprenant celle des rapports de la scolastique arabe avec la philosophie juive et avec la scolastique chrétienne. Ce troisième moment de l’histoire de la philosophie dans l’islam, où domine le nom d’Averroès, est déjà connu du public par le livre de Renan.

http://ul.to/68ej3xt5

Carra De VAUX – La Doctrine De l’Islam.

Carra De VAUX – La Doctrine De l’Islam.
Gabriel BEAUCHESNE & C », Éditeurs – 1909 – PDF/OCR – 101 MB

AVANT-PROPOS : Cet ouvrage est consacré à l’islamisme orthodoxe. Nous espérons qu’il sera utile au lecteur; c’est uniquement à son intention que nous l’avons fait; car pour nous, ayant déjà beaucoup écrit sur l’islamisme, nous avons eu tout le loisir d’exprimer sur ce sujet les idées qui pouvaient nous être chères ou qui nous étaient personnelles. Nous croyions n’avoir plus rien à en dire. Cependant certains lecteurs ont paru chercher autre chose encore, quelque chose qu’ils ne trouvaient ni dans nos propres ouvrages, ni dans ceux de nos devanciers et de nos confrères; et nous avons tenté de répondre à leur désir…

Lire la suite