Dictionnaire international des écrivains du jour (3 vol) – A de Gubernatis

Dictionnaire international des écrivains du jour (3 vol) – A de Gubernatis
Florence – Louis Niccolai Editeur – 1891 – PDF/OCR – 203 MB

Après bientôt trois ans, la tâche laborieuse de rassembler les renseignements essentiels sur la vie et sur l’œuvre des écrivains les plus connus de nos jours, est accomplie. Je suis loin d’être satisfait de l’ouvrage que je Vous présente ; nul mieux que l’auteur, qui avait, sans doute, imaginé quelque chose de plus achevé, n’est à même d’en reconnaître les nombreuses lacunes et les regrettables imperfections. Ceci n’est donc que la première ébauche d’un livre international, qui manquait absolument, et qui pourra, par la collaboration suivie, secrète et ouverte, de chacun et de tout le monde, se perfectionner à l’infini.
Le livre, tel qu’il est, dans sa forme actuelle d’inventaire, n’est pas un livre inutile, comme intermédiaire international, et il est appelé, à mon avis, à rendre des services appréciables et à prendre sa place sur la table de travail de tout écrivain, comme une espèce de manuel rudimentaire de la production intellectuelle contemporaine.

Lire la suite

Dictionnaire Français-Japonais (2 vol.) – E. RAGUET & T. ONO

Dictionnaire Français-Japonais (2 vol.)
E. RAGUET & T. ONO – Tokyo, Librairie Sansaisha & Paris, E. Leroux – 1905 – PDF – 106 MB
Précédé d’un Abrégé de grammaire japonaise – Vol. 1 A-G ; Vol. 2 H-Z

RAGUET Émile, est né le 24 octobre 1854 à Braine-le-Comte, dans le diocèse de Tournai. Il commença par faire de brillantes études au Petit Séminaire de \Bonne Espérance », puis il entra au Grand Séminaire de Tournai où il fut ordonné sous-diacre le 26 mai 1877. Le 9 septembre, il était admis au Grand Séminaire des Missions Étrangères. Ordonné diacre le 20 septembre 1878, il reçut l’onction sacerdotale le 8 mars 1879. Destiné à la mission du Japon septentrional, il partit le 16 avril suivant.
Peu de temps après son arrivée à Nagasaki, il fut envoyé dans les îles, à l’entrée de la Baie de Nagasaki, dans une chrétienté composée de ceux qu’on appelait « les vieux chrétiens », descendants des martyrs. Le Père Raguet resta parmi ces chrétiens une quinzaine d’années. Puis son évêque lui demanda d’explorer le « milieu non chrétien » en bordure des vielles chrétientés. Il passa à Fukuoka, Oita, Miyasaki et enfin à Kagoshima, où St François Xavier avait abordé en 1549. C’est dans cette dernière ville qu’il se fixa en 1896. Il devait y rester quatorze ans. Outre son activité proprement apostolique et la charge de préparer à leur vie de missionnaires les jeunes Pères que son évêque lui confiait, il entreprit de composer un dictionnaire « Franco-Japonais ». Il eut la chance de pouvoir être aidé par un lettré japonais, M. Ono, qu’il eut la joie de baptiser au moment de sa mort.

Lire la suite

Dictionnaire japonais français – Léon PAGES

Dictionnaire japonais français – Léon PAGES
FIRMIN DIDOT FRÈRES Imprimeurs – 1868 – PDF/OCR – 103 MB

L’admirable Dictionnaire Portugais – Japonais, publié par les Pères de la Compagnie de Jésus en l’année 1603, est devenu aujourd’hui d’une utilité considérable. Nous l’avons traduit en français, pour le plus grand avantage des Européens, sur l’exemplaire, pour ainsi dire unique, appartenant à la Bibliothèque impériale, et nous y avons fait un petit nombre d’additions (désignées par une astérisque), d’après la traduction espagnole contemporaine, presque aussi rare que l’original, qu’a bien voulu nous prêter M. Ternaux Compans. Nous nous sommes encore permis d’indiquer quelques synonymies d’histoire naturelle, empruntées à la Flore Japonaise de MM. de Siebold et Zuccarini et au catalogue botanique de MM. Hoffmann et Schultes.

Lire la suite

Dictionnaire français-tachelh’it et tamazir’t (dialectes berbères du Maroc) – S. Cid Kaoui

Dictionnaire français-tachelh’it et tamazir’t (dialectes berbères du Maroc) – S. Cid Kaoui
E. Leroux – 1907 – PDF – 103 MB

Indépendamment de la langue arabe, trois principaux dialectes Berbères sont parlés au Maroc : la Tamerrokit dans les montagnes du Rif ; la Tachelh’it dans la région de Sousse et la Tamazir’t dans le Sud et à l’Est, c’est-à-dire du côté de la frontière algérienne.

La Tamerrokit ressemblant beaucoup au Kabyle du Djurdjura, il n’est question dans ce dictionnaire que des deux autres dialectes.

La Tachelk’it et la Tamazir’t renferment beaucoup de mots arabes ; quant à la grammaire, elle est sensiblement la même que la grammaire générale Berbère (Kabyle, Touareg, Mozabite, etc.)

Lire la suite

Bibliothèque orientale – Barthelemy d’Herbelot (3 vol)

Bibliothèque orientale, ou Dictionnaire universel contenant tout ce qui fait connaitre les peuples de l’Orient – Barthelemy d’Herbelot (3 vol)
La Haye – J. Neaulme & N. van Daalen – 1777 – PDF – 178 MB

Cet ouvrage contient les histoires des Arabes, leurs traditions aussi bien fabuleuses que véritables, leurs religions et leurs sectes, leurs arts et leurs sciences, les vies de leurs saints, des jugements critiques et des extraits de leurs livres
Cette compilation encyclopédique sera le livre de référence pendant deux siècles

Lire la suite

Dictionnaire méthodique et pratique des rimes françaises – Philippe Martinon

Dictionnaire méthodique et pratique des rimes françaises – Philippe Martinon
Paris – Larousse – 1915 – PDF/OCR – 102 MB

Voici un livre assez différent de tous ceux qui ont paru jusqu’à présent dans le même genre. Aussi bien de tels ouvrages sont-ils généralement des travaux librairie, dont on s’acquitte au meilleur compte possible. Outre que la plupart de ceux que nous avons sont fort anciens et, par suite, fort peu au courant des enrichissements de la langue, il n’en est pas un qui ait été fait avec le soin voulu et l’expérience nécessaire, pas un qui présente la méthode et les caractères pratiques indispensables à un ouvrage de cette espèce. Après avoir écrit plus de douze mille vers de traductions littérales, c’est-à-dire des vers (lui exigent l’emploi constant du dictionnaire des rimes, puisque la pensée est toujours imposée par texte, l’auteur a cru qu’il pouvait faire profiter les autres d’une expérience qui n’est sans doute pas fréquente au même degré.

Lire la suite

Dictionnaire synoptique d’étymologie française – Henri Stappers

Dictionnaire synoptique d’étymologie française – Henri Stappers
Paris – Larousse – 1900 – PDF/OCR – 102 MB

Tous les mots usuels de la langue française sont groupés dans ce dictionnaire d’après leur dérivation. On y verra même figurer des mots étrangers, non francisés, mais fréquemment employés dans les livres de science et d’Histoire, dans les relations de voyages, les journaux, etc. En revanche, un certain nombre de mots techniques, de formation artificielle, ont été négligés, afin d’éviter la surabondance des détails.
La nomenclature est à peu près la même que celle de l’édition populaire du Dictionnaire de P. Larousse, auquel je me suis permis d’emprunter la plupart des définitions, dont la concordance avec le sens étymologique constitue l’un des mérites de cet excellent manuel.

Lire la suite

Nouveau dictionnaire des origines – François Noel (2 vol)

Nouveau dictionnaire des origines, inventions et découvertes dans les arts, les sciences, la géographie, le commerce, l’agriculture, etc. … – François Noel
Paris – Janet et Cotelle – 1827 – PDF/OCR – 103+112 MB

On a souvent contesté le mérite et l’utilité des Dictionnaires, et chaque jour en voit éclore de nouveaux. L’observation chagrine de ceux qui les blâment n’est peut-être pas dépourvue de justesse, si on l’applique aux sciences et aux arts. En effet, chacune de ces branches des connaissances humaines peut être considérée comme formant un corps de doctrine dont les divers membres sont dans une dépendance réciproque les uns des autres. L’ordre alphabétique rompt nécessairement l’unité du tout, la liaison des parties, l’ensemble systématique, le rapport des observations et des conséquences; c’est en quelque sorte un édifice démoli, dont les pièces disjointes et dispersées ne peuvent retracer l’harmonie et l’ordonnance.

Il y aurait cependant de l’injustice à ne pas reconnaitre les bons effets qu’ont produits ces mêmes ouvrages , en répandant le gout de l’instruction, en jetant dans la circulation des notions peu approfondies, si l’on veut, mais appropriées à la généralité des lecteurs , en mettant à la portée des moindres fortunes l’acquisition de ces répertoires, que la simple curiosité ne consulte point sans fruit, et d’ou il peut jaillir même pour la science quelque trait de lumière.

Il est pourtant une classe d’ouvrages de ce genre à laquelle les réflexions de la critique ne sont nullement applicables. On peut placer en premier lieu les Glossaires, dont l’utilité ne peut être révoquée en doute ; dans la seconde classe se trouvent les Dictionnaires dont l’objet est de réunir des matières qui, sans être homogènes, ont un air de famille en quelque sorte et un caractère général de ressemblance. Tels sont, par exemple, ceux de géographie, d’antiquités, de mythologie, etc.

On peut ranger dans ce nombre celui que nous publions aujourd’hui, et qu’on nous demandait depuis longtemps. Il y a plus de seize ans que nous en avons formé le projet; mais, distraits par d’autres occupations, nous l’avions toujours ajourné, sans cependant le perdre entièrement de vue, et en recueillant successivement les matériaux que nous devions mettre en œuvre. Ce n’est qu’à la vue de la riche moisson que nous avions entre les mains que nous nous sommes déterminés à en faire usage.

Lire la suite

Dictionnaire universel des synonymes de la langue française – Gabriel Girard (2 vol)

Dictionnaire universel des synonymes de la langue française – Gabriel Girard (2 vol)
Paris – J.B. Garny – 1818 – PDF/OCR – 102 MB

La richesse d’une Langue consiste-t-elle toujours dans la pluralité des mots? Cela n’est pas vrai, si l’on entend une pluralité purement numérale, dit l’abbé Girard; ce qui la constitue cette richesse, c’est leur diversité, telle que la nature nous l’offre dans ses productions. Ainsi une Langue n’est véritablement riche qu’autant qu’il y aura de valeurs et d’idées renfermées dans le nombre de ses
mots. Cette vérité commune, mais sensible, peut nous faire sentir combien est importante l’étude des SYNONYMES pour la Langue française. Peu riche par le nombre de ses mots, elle le devient par la variété de leurs significations. On peut donc parvenir à suppléer à son indigence, en déterminant par des distinctions fines, mais toujours vraies, la différence qu’offrent ses mots dans leur Synonymie.

Lire la suite

Le dictionnaire des arts et des sciences – Académie française (2 vol)

Le dictionnaire des arts et des sciences – Académie française (2 vol)
Paris – Jean Baptiste Coignard – 1694 – PDF/OCR – 104 MB

Conscients du succès du Dictionnaire universel de Furetière (1690) et du faible écho de leur propre Dictionnaire, les académiciens commandèrent à l’un des leurs collègues, Thomas Corneille, frère cadet du grand dramaturge Pierre Corneille, la composition d’un Dictionnaire des Arts et des Sciences. L’Académie espérait réaffirmer ainsi ses prérogatives sur la langue française et même les étendre, en proposant un dictionnaire spécialisé et différent du dictionnaire principal, où l’on retrouverait les termes techniques et ceux des arts mécaniques.

Le choix des académiciens traduit surtout une volonté d’exclure du bel usage la langue technique tout en gardant maîtrise sur elle, au point que les deux tomes du Dictionnaire de Thomas Corneille furent parfois numérotés à la suite des ceux du dictionnaire de la langue, comme tomes III et IV du Dictionnaire de l’Académie. Cette décision a malgré tout le mérite d’introduire la distinction entre un “dictionnaire de l’usage ” et un “dictionnaire spécialisé”, notions théorisées et concrétisées par l’Académie grâce à cette double publication, dont on oublie parfois la complémentarité.

Pourtant, malgré leur intérêt évident, l’ensemble des quatre volumes publiés par l’Académie ne parvient pas à égaler le lexique fourni par Furetière.

Lire la suite