Dictionnaire Français-Japonais (2 vol.) – E. RAGUET & T. ONO

Dictionnaire Français-Japonais (2 vol.)
E. RAGUET & T. ONO – Tokyo, Librairie Sansaisha & Paris, E. Leroux – 1905 – PDF – 106 MB
Précédé d’un Abrégé de grammaire japonaise – Vol. 1 A-G ; Vol. 2 H-Z

RAGUET Émile, est né le 24 octobre 1854 à Braine-le-Comte, dans le diocèse de Tournai. Il commença par faire de brillantes études au Petit Séminaire de \Bonne Espérance », puis il entra au Grand Séminaire de Tournai où il fut ordonné sous-diacre le 26 mai 1877. Le 9 septembre, il était admis au Grand Séminaire des Missions Étrangères. Ordonné diacre le 20 septembre 1878, il reçut l’onction sacerdotale le 8 mars 1879. Destiné à la mission du Japon septentrional, il partit le 16 avril suivant.
Peu de temps après son arrivée à Nagasaki, il fut envoyé dans les îles, à l’entrée de la Baie de Nagasaki, dans une chrétienté composée de ceux qu’on appelait « les vieux chrétiens », descendants des martyrs. Le Père Raguet resta parmi ces chrétiens une quinzaine d’années. Puis son évêque lui demanda d’explorer le « milieu non chrétien » en bordure des vielles chrétientés. Il passa à Fukuoka, Oita, Miyasaki et enfin à Kagoshima, où St François Xavier avait abordé en 1549. C’est dans cette dernière ville qu’il se fixa en 1896. Il devait y rester quatorze ans. Outre son activité proprement apostolique et la charge de préparer à leur vie de missionnaires les jeunes Pères que son évêque lui confiait, il entreprit de composer un dictionnaire « Franco-Japonais ». Il eut la chance de pouvoir être aidé par un lettré japonais, M. Ono, qu’il eut la joie de baptiser au moment de sa mort.

Lire la suite

Paul MARTY – Etudes sur l’Islam africain (12 ebooks)

Paul MARTY – Etudes sur l’Islam africain (12 ebooks)
PDF – 320 MB

PACK 01

MARTY, P. (1914) – Les_écoles_maraboutiques_du_Sénégal La Medersa de Saint Louis
MARTY, P. (1915) – Les tribus de la Haute Mauritanie.
MARTY, P. (1916) – Etudes_sur_l’islam_maure Cheikh Sidïa, les Fadelïa, les…
MARTY, P. (1917) – Etudes sur l’islam au Sénégal, 1 les personnes

http://ul.to/pjfe3u5u

PACK 02

MARTY, P. (1917) – Etudes sur l’islam au Sénégal, 2 les doctrines et les institutions
MARTY, P. (1919) – L’émirat_des_Trarzas
MARTY, P. (1920) – Études sur l’Islam et les tribus du Soudan t. I
MARTY, P. (1920) – Études sur l’Islam et les tribus du Soudan t. II Lire la suite

Apiculture moderne – A. L Clément

Apiculture moderne – A. L Clément
Paris – Larousse – 1907 (9e édition) – PDF/OCR – 105 MB

L’apiculture (de apis, nom latin de l’abeille) est l’art de cultiver les abeilles, vulgairement appelées mouches à miel. On sait que l’apiculture remonte aux temps les plus reculés. Les anciens savaient apprécier les qualités du miel et faisaient grand cas des liqueurs qu’il servait à préparer. Qui, en effet, ne connaît de réputation le fameux hydromel, et les abeilles du mont Hymette ?
Les transformations du miel en boissons ou autres préparations d’un emploi direct peuvent rendre de grands services aux producteurs et leur assurer une honnête rémunération de leurs peines.

Lire la suite

De tout un peu. Livre de lecture courante – Jean Baptiste Tartière

De tout un peu. Livre de lecture courante – Jean Baptiste Tartière
Paris – Larousse – 1900 – PDF/OCR – 101 MB

Livre de lecture courante à l’usage des élèves des classes du cours moyen (garçons et filles).
Ouvrage couronné par la Société nationale d’encouragement au bien. Médaille d’argent à l’Exposition Universelle de 1900. Illustré de 150 gravures.
Divisions par thèmes : Morale et Patriotisme / Histoire / Géographie / Lectures littéraires et variétés / Leçons de choses / Récitation.

Lire la suite

Le dictionnaire des arts et des sciences – Académie française (2 vol)

Le dictionnaire des arts et des sciences – Académie française (2 vol)
Paris – Jean Baptiste Coignard – 1694 – PDF/OCR – 104 MB

Conscients du succès du Dictionnaire universel de Furetière (1690) et du faible écho de leur propre Dictionnaire, les académiciens commandèrent à l’un des leurs collègues, Thomas Corneille, frère cadet du grand dramaturge Pierre Corneille, la composition d’un Dictionnaire des Arts et des Sciences. L’Académie espérait réaffirmer ainsi ses prérogatives sur la langue française et même les étendre, en proposant un dictionnaire spécialisé et différent du dictionnaire principal, où l’on retrouverait les termes techniques et ceux des arts mécaniques.

Le choix des académiciens traduit surtout une volonté d’exclure du bel usage la langue technique tout en gardant maîtrise sur elle, au point que les deux tomes du Dictionnaire de Thomas Corneille furent parfois numérotés à la suite des ceux du dictionnaire de la langue, comme tomes III et IV du Dictionnaire de l’Académie. Cette décision a malgré tout le mérite d’introduire la distinction entre un “dictionnaire de l’usage ” et un “dictionnaire spécialisé”, notions théorisées et concrétisées par l’Académie grâce à cette double publication, dont on oublie parfois la complémentarité.

Pourtant, malgré leur intérêt évident, l’ensemble des quatre volumes publiés par l’Académie ne parvient pas à égaler le lexique fourni par Furetière.

Lire la suite

Dictionnaire des synonymes de la langue française – Benjamin Lafaye

Dictionnaire des synonymes de la langue française – Pierre Benjamin Lafaye
Paris – L. Hachette et cie – 1858 – PDF/OCR – 144 MB

A présent que ce travail de synthèse et d’organisation est achevé, et le moment venu d’en exposer le fruit au grand jour de la publicité, je ne puis me défendre d’un sentiment de crainte en pensant aux imperfections inévitables dans une œuvre de si longue haleine. J’espère pourtant qu’elles seront compensées aux yeux du lecteur par des qualités particulières. De tous les dictionnaires des synonymes français, celui-ci est le plus complet; c’est le seul qui reproduise en un corps d’ouvrage unique et sous une forme raisonnée tout ce qui jusqu’à présent avait été écrit d’essentiel sur cette matière, le seul de quelque étendue qui ne se réduise pas à une simple compilation, remplie de contradictions et de doubles emplois; le seul qui commence chaque article en marquant l’idée commune à tous les mots dont il y est question; le seul enfin dans lequel les distinctions établies se trouvent justifiées par des citations décisives empruntées à nos écrivains du XVIIe siècle et du XVIIIe les plus purs et les plus justement estimés.

Lire la suite

Dictionnaire usuel de tous les verbes français – Bescherelle (2 vol)

Dictionnaire usuel de tous les verbes français – Bescherelle (2 vol)
Paris – Garnier frères – 1842 – ODF/0CR – 210 MB

Depuis longtemps les auteurs de ce livre se sont fait connaître dans renseignement par la publication d’ouvrages estimés, et an premier rang desquels il est juste de mettre la Grammaire nationale, aujourd’hui parvenue à sa troisième édition. Le Dictionnaire des Verbes qu’ils publient ne peut manquer d’être favorablement accueilli. Fidèles au principe qui les a guidés jusqu’ici dans leurs
travaux, cest dans les chefs-d’œuvre de nos meilleurs écrivains qu’ils ont puisé les autorités sur lesquelles s’appuient leurs décisions, ce qui donne à leur livre une valeur incontestable.

Lire la suite

Dictionnaire des termes militaires et de l’argot poilu

Dictionnaire des termes militaires et de l’argot poilu
Paris – Larousse – 1916 – PDF/0CR – 102 MB

Ce recueil a pour objet principal de présenter au public le langage actuel de nos soldats, de nos « poilus ». Il facilite la lecture des écrits militaires, dont le sujet n’est pas trop spécial, et des œuvres si variées que la guerre fait éclore de la foule armée de noire démocratie ; il rendra intéressante la comparaison entre les éléments que l’usage aura légitimés et ceux qui mourront avec les circonstances tragiques ou les fantaisies humoristiques dont ils sont nés.

Lire la suite

Le vers français, ses moyens d’expression, son harmonie – Maurice Grammont

Le vers français, ses moyens d’expression, son harmonie – Maurice Grammont
Paris – H. Champion – 1913 – PDF/OCR – 103 MB

Les vers qui se bornent à être correctes sont comme ces cadres appelés passe-partout qui, s’adaptant indistinctement à tous les tableaux, ne conviennent en réalité à aucun. Pour q’un vers soit parfaitement bon comme forme, il faut en outre qu’il soit beau, c’est-à-dire harmonieux, et que tous ses éléments, son rythme, sa rime, les sons de ses voyelles et de ses consonnes soient appropriés à l’idée de telle sorte qu’ils se moulent sur elle comme un maillot bien juste sur les muscles d’un athlète et concourent chacun pour leur part à l’exprimer d’une manière plus frappante. La correction c’est dans la forme du vers la partie mécanique, tandis que l’harmonie et l’expression représentent la partie artistique.
C’est cette seconde partie que nous nous proposons d étudier ici. Quels sont les moyens d’expression dont dispose la poésie française, quelle est la valeur sémantique des différents rythmes et celle des différents sons, telles sont les premières questions auxquelles nous essaierons de répondre. Puis, passant à un autre ordre d’idées, nous rechercherons ce qui fait qu’un vers donné est ou n’est pas harmonieux, ou qu’il est plus ou moins harmonieux, quels que puissent être d’ailleurs ses défauts ou ses qualités à d’autres points de vue.

Lire la suite

Cuisine artistique: études de l’école moderne. Ouvrage en deux parties – Dubois Urbain

Cuisine artistique: études de l’école moderne. Ouvrage en deux parties – Dubois Urbain
E. Dentu Editeur – 1872 – PDF – 101 MB

Un grand classique de la cuisine française du 19e siècle

Lire la suite