Études d’histoire orientale. Les sultans ottoman – Halil GANEM

Études d’histoire orientale. Les sultans ottoman – Halil GANEM
Paris – A. Chevalier-Marescq & cie – 1901 – PDF – 102 MB

Préface : Dans l’étude de l’Histoire du Moyen Age, comme dans celle de l’Histoire ancienne, il est nécessaire, suivant l’opinion émise par le savant écrivain Heeren, de séparer les Etats qui, par leur constitution, ont donné un grand développement à l’homme lui-même, de ceux où l’homme, considéré uniquement comme esclave, ne jouit d’aucun droit individuel et ne s’élève au-dessus des autres que par la faveur du maître. Il convient de ranger dans cette dernière catégorie l’empire ottoman où les sultans exercent un despotisme illimité et où, du sommet à la base de la hiérarchie, rien ne doit s’accomplir sans leur volonté.

Lire la suite

Al-MASSUDI – L’abrégé des merveilles

Al-MASSUDI – L’abrégé des merveilles
Carra de Vaux (Trad.) – Librairie C. Klincksieck – 1898 – PDF/OCR – 113 MB

Comment situer, dans la longue série des livres sur les merveilles, l’Abrégé qui leur doit son nom ? Certainement pas par leur auteur, le mystérieux Ibrâhim Ibn Waçîf-Châh, dont nous ne savons rien, sinon qu’il écrivait aux alentours de notre an mil. A première vue, l’ouvrage s’inscrit, sans coup férir, dans la tradition qui intègre les merveilles à des ouvres de propos plus vaste, encyclopédique, comme le fit l’un des maîtres du genre au 10e siècle, Mas‘ûdî, l’auteur des célèbres Prairies d’Or. Carra de Vaux a, sur ce point, des paroles tout à fait pertinentes, qui précisent fort bien la place des merveilles dans le panorama général du savoir : ce sont « des monuments, des faits, des êtres, tels que ceux qu’on rencontre dans la géographie et dans l’histoire. Il n’est pas bien sûr qu’elles soient vraies ; il l’est encore moins qu’elles soient fausses… » Rien n’est peut-être plus saisissant, en fin de compte, que cette vision embrassant le monde jusqu’en ses îles les plus lointaines, où Satan rôde, et puis revenant se fixer à un point privilégié de la carte et de l’histoire : comme si le cœur de la terre et de l’aventure des hommes, depuis leur origine, avait été appelé à loger là, le long du fleuve réputé venir du Paradis. Et c’est bien le cas : si la tête de l’oiseau-monde correspond à l’Arabie, pays de la foi, la poitrine, elle, repose sur la Syrie et l’Egypte.

Lire la suite

Carra de Vaux. Les penseurs de l’islam. T. I. Les souverains, l’histoire et la philosophie politique

Carra de Vaux. Les penseurs de l’islam. T. I. Les souverains, l’histoire et la philosophie politique
PARIS – Librairie PAUL GEUTHNER – 1921 – PDF/OCR – 115 MB

L’attention du grand public se tourne en ce moment de plus en plus vers l’Orient. Les liens entre les nations Européennes et les peuples de l’Islam, resserrés encore sur les champs de bataille pendant la dernière guerre, se font de plus en plus étroits. La France est maintenant en possession d’un immense empire musulman ; elle doit connaître à fond les peuples sur lesquels s’exerce son autorité ou son influence. Il faut qu’elle comprenne leurs âmes, leur passé, leurs fois, leurs instincts profonds, leurs anciennes gloires.
Nous avons voulu faire ici, non un Catalogue, mais un choix. Notre intention n’a pas été de tout dire, mais de mettre en relief les figures principales, de faire connaître les œuvres maîtresses, de donner le sentiment de quelques idées essentielles, la vue de certains sommets. Ce ne sont pas seulement des noms ou des titres de livres que nous présentons cm lecteur : c’est quelque chose de vivant, des personnes, des types, des pensées, des caractères.

Lire la suite

COLLECTIF‎ – Un Siècle. Mouvement du monde de 1800 à 1900.

COLLECTIF‎ – Un Siècle. Mouvement du monde de 1800 à 1900.‎
René Giard & P., Lethielleux Editeur – PDF – 102 MB

Mouvement politique et économique : Les nationalités, par Lamy. Les gouvernements, par Joly. Le partage du monde, par Pinon. La Législation, par Chénon….
Mouvement intellectuel : La Presse, par Tavernier. L’Education, par Péchenard. La Critique, par Lapôtre. La Philosophie, par Didiot. L’Archéologie, par Allard….
Mouvement religieux : Les religions non-chrétiennes, par le Baron Carra de Vaux. Les luttes de l’Eglise, par Fonsegrive… Préface par Eugène-Melchior de Vogüe‎

Lire la suite

Carra de Vaux – Avicenne

Carra de Vaux – Avicenne
Paris – F. Alcan – 1900 – PDF/OCR – 103 MB

Ce volume n’est pas consacré au seul système d’Avicenne, mais à la description de toute une partie du mouvement philosophique qui s’est produit en Orient entre l’hégire et la mort d’Avicenne, mouvement ou le système de ce philosophe apparait comme un point culminant. A cote des sectes et des écoles dont il est question dans ce livre, s’en trouvent d’autres qui en sont restées exclues : les écoles théologiques; les sectes politiques et mystiques. La théologie n’y est présente qu’au début comme point de départ, et, dans le courant de l’exposition, sous forme de métaphysique. De la politique, il est traité sommairement dans les passages ou est dessiné le cadre historique dans lequel se sont mus nos héros; il est aussi parlé un peu, en divers endroits, de la politique comme d’une science distincte faisant partie do la philosophie, selon la tradition grecque. Quant à la mystique, souvent nos auteurs nous conduiront jusqu’à son seuil; mais nous refuserons de nous y engager, et quoique forcés d’en dire quelques mots pour achever la métaphysique, nous ne l’étudierons pas comme système indépendant.

Lire la suite

Paul MARTY – Etudes sur l’Islam africain (12 ebooks)

Paul MARTY – Etudes sur l’Islam africain (12 ebooks)
PDF – 320 MB

PACK 01

MARTY, P. (1914) – Les_écoles_maraboutiques_du_Sénégal La Medersa de Saint Louis
MARTY, P. (1915) – Les tribus de la Haute Mauritanie.
MARTY, P. (1916) – Etudes_sur_l’islam_maure Cheikh Sidïa, les Fadelïa, les…
MARTY, P. (1917) – Etudes sur l’islam au Sénégal, 1 les personnes

http://ul.to/pjfe3u5u

PACK 02

MARTY, P. (1917) – Etudes sur l’islam au Sénégal, 2 les doctrines et les institutions
MARTY, P. (1919) – L’émirat_des_Trarzas
MARTY, P. (1920) – Études sur l’Islam et les tribus du Soudan t. I
MARTY, P. (1920) – Études sur l’Islam et les tribus du Soudan t. II Lire la suite

Histoire de l’islamisme et de l’empire ottoman – L.. de La Garde de Dieu

Histoire de l’islamisme et de l’empire ottoman – L.. de La Garde de Dieu
Bruxelles – Société belge de librairie – 1892 – PDF/OCR – 101 MB

AVANT-PROPOS. A l’heure où la politique panislamique d’Abd ul-Hamid II, sultan de Turquie, menace l’Europe entière d’un danger nouveau, il nous paraît opportun d’étudier la conduite des Turcs à l’égard des peuples chrétiens au cours de l’histoire.
Depuis des siècles, le colosse ottoman a vécu sous le joug, mais voici que l’homme malade, tantôt encore à l’agonie, se remue et commence à relever la tête. ..

Lire la suite

Carra De VAUX – Gazali.

Carra De VAUX – Gazali.
Félix ALCAN, Éditeur – 1902 – PDF/OCR – 103 MB

AVANT-PROPOS : Le volume que nous présentons aujourd’hui au lecteur sous le titre de Gazali, se relie étroitement à celui que nous avons publié il y a deux ans sur Avicenne. Il en forme le complément, le pendant et la contrepartie. Dans Avicenne, nous avons étudié le passage de la tradition philosophique grecque dans l’islam, la secte rationaliste des Motazéliles et la branche orientale de l’école des Philosophes proprement dits. Dans Gazali, nous traitons des théologiens orthodoxes et des théologiens spéculatifs dits Motékallim, des moralistes, des mystiques ou Soufis. 11 ne reste en dehors du cadre de ces ouvrages que l’histoire de la branche occidentale de l’école philosophique, comprenant celle des rapports de la scolastique arabe avec la philosophie juive et avec la scolastique chrétienne. Ce troisième moment de l’histoire de la philosophie dans l’islam, où domine le nom d’Averroès, est déjà connu du public par le livre de Renan.

http://ul.to/68ej3xt5

De l’empire Ottoman: de ses nations et sa dynastie, 1841-1845 – M. Chauvin-Beillard

De l’empire Ottoman: de ses nations et sa dynastie, 1841-1845 – M. Chauvin-Beillard
G.A. Dentu – 1845 – PDF – 103 MB

J’ai été étudier sur place, non pas l’affaire d’Orient, non pas même l’Orient au point de vue de telle ou telle grande question européenne, mais simplement l’Orient pour l’Orient. La chose n’est pas si aisée d’ailleurs ! Même à Constantinople ; c’est l’œuvre la plus laborieuse du monde, pour l’homme qui arrive de Londres ou de Paris. Un faubourg italien, maltais, allemand, grec, arménien et juif, n’est pas la ville des Sultans ; et quelques hôtelleries importées de France ou d’Angleterre, n’y sauraient offrir qu’une pauvre image de la vie orientale. C’est à Péra cependant que viennent s’abattre, pour y rester, les voyageurs de toute condition, riches et pauvres, touristes et publicistes. Après quelques visites aux mosquées, aux tombeaux, aux fontaines de Stamboul et d’Eyoub; après quelques promenades à Tharapia, à Bouyoukdéré, à Scutari, à l’Ile-des-Princes; touristes et publicistes reprennent le paquebot, et leur Orient est fait. Dans 1a réalité, ils ne sont venus chercher que la justification d’un Orient dès longtemps imaginé; et avec de l’esprit, l’on arrive plus ou moins vite à cette justification-là ? Mais tout l’esprit possible, ne suffirait pas à s’initier à l’Orient véritable.

Lire la suite

Le Berceau de l’Islam – Vol. 1. Le Climat. Les Bédouins – Henri Lammens

Le Berceau de l’Islam, l’Arabie occidentale à la veille de l’hégire – Vol. 1. Le Climat. Les Bédouins – Henri Lammens
Rome – Pontificii Instituti Biblici – 1914 – PDF/OCR – 102 MB

Preface (extraits, p. V-VI)
Les pages suivantes reproduisent le texte des leçons publiques, professées à l’Institut biblique de Rome, pendant le printemps de cette année. Dans la troisième partie, « les Bédouins » (pp. 185-334). nous avons remanie la matière d’un ancien cours, donné à la Faculté orientale de l’Université de Beyrouth (1905). En livrant ce travail à l’impression, nous en avons conservé le jet primitif, la libre allure de la causerie, de la conférence, laissant subsister certaines allusions locales, les citations d’intérêt purement littéraire, les digressions et aussi les retours sur des sujets touchés précédemment.
Le Berceau de l’islam ouvre la série d’études, promises dans l’Avant- Propos de Fàtima et les filles de Mahomet. Le volume suivant traitera des populations sédentaires du Higâz. Ensuite nous nous proposons de reprendre, inshâ’a allâh, période par période et en suivant l’ordre chronologique, la vie du Prophète. Nous réunirons, sous un titre spécial et avec une numérotation indépendante, les fascicules consacrés à chacune de ces époques, jusque, et y compris, le coup d’état du Triumvirat, c’est à dire, jusqu’au lendemain de la mort de Mahomet. « Immense labeur », tâche de longue haleine ; pouvons-nous le dissimuler ? Mais, comme l’a deviné un bienveillant critique, « les fiches sont déjà prêtes, il ne reste qu’à les mettre en œuvre ».
Quoique sur plus d’un point cette préparation se trouve fort avancée, nous renonçons à supputer d’avance le nombre d’années et de volumes que réclamera l’exécution de ce plan. Nous traiterons chaque période comme un tout distinct, sans craindre les développements. Notre procédé sera donc plus monographique que biographique. L’ensemble — si nous devons en voir la fin —formera une nouvelle Vie de Mahomet.
Rome, fin Septembre 1913

Lire la suite