J. DUSSOUCHET – Cours primaire de Grammaire française

J. DUSSOUCHET – Cours primaire de Grammaire française
Hachette – 1910 – PDF/OCR – 102 MB

Livre destiné au Cours supérieur et au Cours complémentaire des écoles. Brevet élémentaire. 135 pages de théorie, 1134 exercices, 133 rédactions.

Lire la suite

Publicités

La clef de la langue et des sciences – Léger Noel

La clef de la langue et des sciences, ou, Nouvelle grammaire française encyclopédique et morale – Léger Noel
Paris – Dutertre – 1845 – PDF/OCR – 102 MB

Sans contredit, le genre des substantifs, dans la langue française, présente des difficultés immenses, surtout aux étrangers, qui n’ont pu, comme nous, se les rendre familiers par un long usage.
Quelques élèves russes, que j’avais en 1837, m’ayanl prié de leur donner des règles sur ce point, c’est pour eux que je commençai dès lors ce travail long et difficile, qui m’a coûté plus de temps et de peine, je puis le dire, qu’il ne m’en aurait fallu pour composer un poëme épique. J’en retirerai peut-être moins de gloire ^ mais j’aurai du moins la satisfaction d’avoir accompli une chose utile, essentielle, qu’aucun grammairien n’avait encore osé aborder.

Lire la suite

Manuel de rhétorique – Henri G. Moke

Manuel de rhétorique – Henri G. Moke
Bruxelles – Cercle central des amis des lettres et des sciences – 1850 – PDF – 101 MB

La rhétorique est l’art du discours.
Le discours eat l’exposition d’une pensée avec le développement nécessaire pour la faire saisir et adopter.
Pour atteindre ce but l’orateur c’est-à-dire l’autour du discours, doit savoir convaincre par l’évidence qu’il donne a ea pensée, toucher par l’émotion qu’inspirent les sentiments qu’il exprime, plaire par le charme de sa parole, par la fidélité de ses peintures, par la vivacité des traits brillants ou gracieux qu’il y répand.

Lire la suite

Comment on forme une cuisinière : petit guide de la maîtresse de maison

Comment on forme une cuisinière : petit guide de la maîtresse de maison
Madame de Seignobos – Hachette – PDF/OCR – 103 MB

1ere partie: Les viandes de boucherie
2eme partie: Les volailles, le gibier, salaisons de porc, les sauces et les jus
3eme partie. Les potages, les pâtes, les oeufs, les légumes, les poissons
4eme partie. Les conserves, les sirops, les entremets sucrés, les pâtisseries, les confitures

Lire la suite

Guide pratique de puériculture par le Dr Deléarde

Guide pratique de puériculture à l’usage des docteurs en médecine et des sages-femmes, par le Dr Deléarde
Felix Alcan – 1910 – PDF/OCR – 102 MB

Ce petit livre que nous présentons au corps médical renferme deux parties, dont la première expose lesnotions de puériculture et la seconde un plan de campagne contre la mortalité infantile.
Les lecteurs y trouveront les renseignements actuellement épars dans un grand nombre d’ouvrages et qui, condensés en un seul volume, leur seront d’une réelle utilité dans la pratique courante.

Lire la suite

La cuisine facile, économique et salubre – Mlle Sillette

La cuisine facile, économique et salubre – Mlle Sillette
Librairie de Maison – 1842 – PDF/OCR – 102 MB

Cuisine Française, Cuisine Lyonnaise,— Provençale, — Allemande et Cuisine Italienne; Avec un Traité de la Dissection des viandes et des poissons; l’Entretien des vins; la Conservation des substances alimentaires, Viandes, Fruits, Légumes; Et des Planches explicatives..; Dédiée aux Bonnes Ménagères, par Mlle Silletteancien Corban bleu.

Lire la suite

Le tour du monde en quatre-vingts recettes – A. de Villiers

Le tour du monde en quatre-vingts recettes – A. de Villiers
P. Ollandorff – 1903 – PDF – 102 MB

Choix de recettes de cuisine étrangère simplifiées et francisées.

Lire la suite

Gradus ad Parnassum, ou, Nouveau dictionnaire poétique latin-français

Gradus ad Parnassum, ou, Nouveau dictionnaire poétique latin-français
François Noël & Jacques Vanière – Hachette – 1904 – PDF/OCR – 115 MB

Les mérites du Gradus ad Parnassum sont depuis longtemps connus et appréciés. Abondance des synonymes et des épithètes, richesse et variété des exemples, réunion de toutes les ressources propres à féconder l’imagination des élèves, ce sont des avantages qu’aucun Dictionnaire de vers n’offre au même degré.
Quant aux défauts qui lui ont été si durement reprochés, nous nous sommes appliqué à les faire disparaître, ceux du moins qui nous ont paru réels.

Lire la suite

Nouveau traité des participes (11e ed.) – François Noel & Charles P. Chapsal

Nouveau traité des participes : accompagné d’exercices progressifs sur le participe passé et le participe présent
François Noel & Charles Pierre Chapsal – Paris – Marie-Nyon : Roret : Delalain : L. Hachette – 1847 – PDF/OCR – 102 MB

L’ouvrage se compose aujourd’hui de deux volumes, dont l’un est uniquement consacré aux règles, et l’autre à leur application.
Ce cadre, beaucoup plus étendu, nous a permis de donner plus de développement à toutes les parties de notre travail. La théorie des participes que nous avions présentée d’une manière trop concise est exposée maintenant dans ses moindres détails et d’une manière complète.

Lire la suite

Dictionnaire Français-Japonais (2 vol.) – E. RAGUET & T. ONO

Dictionnaire Français-Japonais (2 vol.)
E. RAGUET & T. ONO – Tokyo, Librairie Sansaisha & Paris, E. Leroux – 1905 – PDF – 106 MB
Précédé d’un Abrégé de grammaire japonaise – Vol. 1 A-G ; Vol. 2 H-Z

RAGUET Émile, est né le 24 octobre 1854 à Braine-le-Comte, dans le diocèse de Tournai. Il commença par faire de brillantes études au Petit Séminaire de \Bonne Espérance », puis il entra au Grand Séminaire de Tournai où il fut ordonné sous-diacre le 26 mai 1877. Le 9 septembre, il était admis au Grand Séminaire des Missions Étrangères. Ordonné diacre le 20 septembre 1878, il reçut l’onction sacerdotale le 8 mars 1879. Destiné à la mission du Japon septentrional, il partit le 16 avril suivant.
Peu de temps après son arrivée à Nagasaki, il fut envoyé dans les îles, à l’entrée de la Baie de Nagasaki, dans une chrétienté composée de ceux qu’on appelait « les vieux chrétiens », descendants des martyrs. Le Père Raguet resta parmi ces chrétiens une quinzaine d’années. Puis son évêque lui demanda d’explorer le « milieu non chrétien » en bordure des vielles chrétientés. Il passa à Fukuoka, Oita, Miyasaki et enfin à Kagoshima, où St François Xavier avait abordé en 1549. C’est dans cette dernière ville qu’il se fixa en 1896. Il devait y rester quatorze ans. Outre son activité proprement apostolique et la charge de préparer à leur vie de missionnaires les jeunes Pères que son évêque lui confiait, il entreprit de composer un dictionnaire « Franco-Japonais ». Il eut la chance de pouvoir être aidé par un lettré japonais, M. Ono, qu’il eut la joie de baptiser au moment de sa mort.

Lire la suite